Météorite NWA 7636

Classification : R4 chondrite.

Olivine (Fa39.8-40.4; FeO/MnO = 82-84), clinopyroxene (Fs9.9-11.4Wo46.6-43.8), orthopyroxene (Fs34.1-35.2Wo1.1-1.3; some more magnesian cores Fs13.1Wo1.3).

 

Chondrite (appelés aussi météorites indifférenciées) est un terme utilisé en astronomie pour désigner un certain type de météorite. Cette catégorie renferme les météorites les plus primitives et est elle même divisée en deux sous-groupes de météorites :

 - Les chondrites ordinaires (les plus répandues : 80% des météorites que l’on retrouve sur terre sont de ce type)

 - Les chondrites primitives

Ce sont les plus anciennes d'une part en raison de l'âge auquel leurs différents éléments se sont rassemblés pour former une roche, d'autre part en raison du peu de transformation qu'ont subi ces éléments depuis qu'ils ont formé des minéraux. On dit souvent que les chondres sont les premières pierres qui se sont formées lors de la condensation de la nébuleuse solaire.

 

Les météorites de type chondrite, proviennent de la surface de petits astéroïdes qui ne se sont pas différenciés depuis leur formation et ont commencé l’accrétion presque au même moment que la naissance du système solaire (4.56 Ma). Elles sont elles-mêmes classés selon leur composition (une ou plusieurs lettres et un nombre). Pour les chondrites ordinaires, la lettre indique le taux de métal. Le nombre correspond au niveau d’altération des chondres. On a ainsi :

§  les chondrites ordinaires qui incluent les chondrites H, L et LL : La lettre L, LL ou H indique la teneur en fer (LL = low low, L = low et H = high). Le chiffre, de 3 à 7 détermine la qualité de conservation des chondres. Plus le chiffre est faible et moins les chondres ont été transformées. Par exemple, une H3 est une chondrite riche en fer avec des chondres bien préservés. Une L6 est une chondrite relativement pauvre en fer avec des chondres très altérés.

§  les chondrites à enstatite (E) : Elles sont constituées essentiellement d’enstatite (MgSiO3) et qui est le pôle purement magnésien des pyroxènes.

§  les chondrites carbonées (C) : Les chondrites carbonées contiennent des composés organiques, notamment des acides aminés qui sont les constituants de la vie, mais aussi du diamant.

§  les chondrites K : Elles doivent leur nom à une météorite tombée à Kakangari en Inde. Leur état d’oxydation les place entre les chondrites H et E.

§  les chondrites R : Elles portent le nom d’une chute qui eut lieu au Kenya, à Rumuruti. Le fer contenu dans ces météorites est très oxydé. L’olivine présente est très riche en fer et leur donne un aspect noirâtre ou rougeâtre.

 

(source : https://www.lpi.usra.edu/meteor/metbull.php?code=56619

https://www.emse.fr)

Météorite Northwest Africa 7636

67,00 €Prix
    pointeur-rouge-sky-watcher-avec-support.
    filtre-lunaire-nd96-09-kepler-coulant-12

    ENASTROS 

    40, rue Saint Aloïse 67100 STRASBOURG

    06.18.33.09.69

    alexandraherrgott@enastros.fr 

    • Facebook Social Icône
    • Twitter Icône sociale
    • Icône social Instagram
    • LinkedIn Social Icône